La Fondation

Bref historique, hier et aujourd’hui

Plusieurs centaines de nos compatriotes vivant dans le canton de Vaud, il est apparu important d’organiser un réseau d’entraide qui pourrait apporter un soutien à ceux qui en auraient besoin.  Ainsi fut créée en 1972 l’Entraide Hellénique sous l’impulsion de quelques dames grecques de Lausanne. Les initiatrices furent Mesdames Vergo Papadakis, Mari Vergotis et Louisa Zoullas. Le fond de départ fut constitué par un don de Monsieur Georges Lemos en souvenir de son épouse Katingo.

Pour récolter les fonds nécessaires à la poursuite de son œuvre, chaque année, depuis 1973, les manifestations se succèdent : thé-bridge, dîner-bal, vente de Noël, cocktail.

En 1992, afin de mettre un cadre légal, de simple association au bénéfice d’un règlement interne, l’Entraide Hellénique, pour ses 20 ans d’existence,  s’est constituée en Fondation.

Ainsi, depuis sa création l’Entraide, composée de dames grecques par naissance ou par mariage, essaie, avec des moyens limités, de répondre aux besoins qui lui sont signalés.

Grâce à la générosité de tous nos fidèles donateurs et participants, c’est à ce jour des centaines de milliers de francs qui ont pu être distribués sous forme d’aides diverses à des familles, étudiants, écoles, fondations et associations poursuivant les mêmes buts que nous.

Raison d’être et buts

Elle a pour but  :

d’aider financièrement et moralement tout ressortissant de nationalité hellénique,  soit :

  • les familles,
  • les malades et handicapés,
  • les écoliers, étudiants, artistes, chômeurs en fin de droits et tous ceux se trouvant momentanément en difficultés quelconques

Pour atteindre son but, la Fondation peut être amenée à collaborer étroitement avec d’autres fondations ou institutions poursuivant des buts analogues en Suisse et en Grèce..

Ressources

Pour récolter les fonds nécessaires à son travail, le Conseil :

  • organise chaque année des manifestations de bienfaisance, telles que : Déjeuner-Défilé, Thé-bridges, Ventes de Noël, Récitals, Gala, …
  • sollicite des dons et des legs.

Mode d’administration

L’organe supérieur, qui administre la Fondation, est le Conseil de fondation, composé de dames grecques de naissance ou par mariage, toutes particulièrement intéressées par l’esprit de solidarité et de bienfaisance.

Le Conseil se réunit régulièrement pour prendre des décisions sur les cas qui lui sont soumis.

Le conseil tient les comptes et il établit un rapport annuel de gestion qui est remis à l’autorité de surveillance  l’AS-SO,  Autorité de surveillance LPP et des fondations de Suisse occidentale.

Membres du Conseil de  Fondation

Madame Vally Lytra, Présidente

Madame Catherine  Cottier, secrétaire

Madame  Hélène Miauton-Comninos, trésorière       

Madame Marianna Drakopoulou                                  

Madame Marie Embiricos  

Madame Denise Haramis

Madame Laurence Forlano Kallergis

Madame Hélène  Chorafas Lebel

Madame Nicole  Petit-Gounaris

Madame Sofia  Sinner-Filidis

Madame Alexandra  Vourekas-Petalas

 

Statuts

 Article 1. :  Dénomination

Sous la dénomination Fondation Entraide Hellénique de Lausanne, il est constitué une fondation régie par les présents statuts et par les articles huitante et suivants du Code civil suisse.

 

Article 2 . : Siège et durée

La fondation a son siège à Lausanne et sa durée est indéterminée.

 

Article 3. : But et bénéficiaires

La Fondation a pour but d’aider financièrement et moralement des familles, malades, et handicapés, écoliers, étudiants ou artistes, et toute autre personne de nationalité hellénique, qui se trouve momentanément dans le besoin ou en difficulté quelconque et de lui accorder assistance.

Pour atteindre son but, la fondation peut collaborer étroitement avec le comité directeur de l’Association de l’Eglise Orthodoxe Grecque de Saint-Gerasimos, à Lausanne, l’Ecole Grecque, le Foyer Hellénique de Lausanne, les Amitiés greco-suisses, la Fondation Philanthropique Orthodoxe à Genève, les services sociaux de la Ville de Lausanne et environs, ainsi qu’avec une fondation ou institution en Grèce poursuivant des buts analogues.

Ses bénéficiaires sont des personnes de nationalité hellénique.

 

Article 4. : Capital

Son capital initial est de cinq mille francs (Fr. 5’000,–).

 

Article 5. : Ressources

Des ressources supplémentaires de la fondation peuvent constituer en des dons, legs ou institutions d’héritiers stipulées en sa faveur, le produit de l’organisation d’un thé-bridge et coktail, d’une vente de Noël, d’une soirée de Gala, d’un récital ou toute autre manifestation de bienfaisance, des subventions ou subsides des corporations publiques et de toute autre recette provenant d’une prestation quelconque.

 

Article 6. : Organe

L’organe supérieur de la fondation est le Conseil de fondation, lequel tient aussi les comptes.

 

Article 7. : Conseil de fondation et mode d’administration

La fondation est administrée par un Conseil de fondation composé de cinq à onze membres, par des dames grecques de naissance ou par mariage, admises par cooptation. Il peut déléguer des pouvoirs déterminés à ses membres ou à des tiers.

Il nomme la présidente, sa secrétaire et sa trésorière, au bulletin secret, pour une période de deux ans.

 

Article 8. : Attribution

Le Conseil de fondation se réunit aussi souvent que de nécessaire, mais au moins une fois par an. Il peut modifier les membres du Conseil et l’adresse de la fondation.

Il a les pouvoirs les plus étendus pour gérer, administrer et réglementer la fondation ainsi que les biens qui lui sont affectés.

Il établit un rapport de gestion annuel qui sera remis à l’autorité de surveillance.

 

Article 9. : Décisions du Conseil

Le Conseil de fondation prend ses décisions à la majorité des membres présents. En cas d’égalité, la voix de la présidente est prépondérante. Une décision qui réunit l’accord écrit de tous les membres équivaut à une décision prise lors d’une séance du Conseil de fondation. Toutefois, la majorité des deux tiers des membres présents est nécessaire pour la modification des statuts.

Toutes les décisions prises font l’objet d’un procès-verbal signé de la présidente et de la secrétaire ou d’un autre membre du Conseil.

 

Article 10. : Attribution

Le Conseil de Fondation désigne les personnes autorisées à représenter valablement la Fondation envers les tiers et détermine le mode de signature. Dans le cadre de la loi et du ou des règlements, le Conseil possède les pouvoirs les plus étendus pour l’administration et la direction de la Fondation. Ses décisions sont sans appel. Il pourra soumettre à la décision de l’autorité de surveillance des propositions de modifications des statuts par des dispositions ne transformant pas la nature essentielle ni le but. Les articles huitante-cinq et huitante-six du Code civil restent réservés.

 

Article 11. : Mode de signature

La Fondation est valablement engagée envers les tiers par la signature collective à deux de la Présidente et de la Trésorière ou de la Secrétaire. La Présidente peut accorder à l’une de ces personnes la signature individuelle pour l’exploitation des comptes de chèques postaux et de la banque.

 

Article 12. : Responsabilité

Les membres du Conseil de Fondation n’assument aucune responsabilité personnelle quant aux engagements de la Fondation, lesquels sont exclusivement et uniquement garantis par les biens affectés à son but.

 

Article 13. : Rapport des contrôleurs et de gestion

Les comptes de la Fondation sont arrêtés annuellement à la date du trente-et-un décembre. Ils sont vérifiés par un ou plusieurs contrôleurs désignés par le Conseil en dehors de ses membres, qui en dresse un rapport écrit, lequel peut être publié. Ce rapport doit être remis par l’administration de la Fondation à l’autorité de surveillance avec le bilan, le compte de pertes et profits et le rapport de gestion dans les six mois qui suivent la clôture de chaque exercice.

 

Article 14. : Nature des placements

Les organes de la Fondation doivent placer leurs capitaux conformément aux restrictions de l’autorité cantonale de surveillance.

 

Article 15. : Autorité de surveillance

La Fondation est soumise à l’autorité prévue par la loi, soit le Département de l’Intérieur et de la Santé publique.

Cette autorité est seule compétente pour enregistrer par décision officielle la modification des statuts proposée par le Conseil de Fondation et résultant d’un acte authentique ou d’un procès-verbal dudit Conseil.

 

Article 16. : Cause de dissolution

Conformément aux dispositions légales, la Fondation est dissoute de plein droit lorsque son but a cessé d’être réalisable, l’autorité de surveillance constatant alors sa dissolution.

Toutefois lorsque son but est devenu illicite ou contraire aux moeurs, l’autorité de surveillance provoquera sa dissolution par jugement.

 

Article 17. : Conséquence de la dissolution et liquidation

En cas de dissolution légale, le patrimoine restant de la Fondation sera affecté à une institution poursuivant un but analogue et subsidiairement à la corporation publique dont elle relevait par son but.

La liquidation des biens s’opérera en conformité des dispositions du Code civil suisse.

L’accord de l’autorité de surveillance demeure réservé.

 

Article18. : Inscription au Registre du Commerce

La Fondation sera inscrite au Registre du Commerce de l’arrondissement de son siège.

En cas de dissolution, sa radiation sera déclarée au préposé de l’achèvement de la liquidation.

 

Statuts adoptés en assemblée constitutive le 17 décembre 1991.

 

Les commentaires sont clos.